Hagetmau

L'origine de la toponymie d'Hagetmau viendrait de Fagetum malum c'est à dire Le pays du mauvais hêtre (hay)

Girons y fut martyrisé au Vème siècle devenu saint évangéliste; Son tombeau fut détruit pendant les guerres de religion. Heureusement la crypte romane a été préservée. Une abbaye fut érigée au temps de Charlemagne.

A voir la Crypte de Saint Girons et ses chapiteaux classée aux monuments historiques.

Le journal Sud Ouest a fait l'article suivant :concernant les cagots :

"Population mise à l’écart

Le nom de cagot vient du mot « cacare » qui signifie « chienlit ». Il apparaît pour la première fois en 1551 dans les Fors du Béarn. Dans les Landes, on utilisait plutôt le nom de « crestia ». Pendant plus de mille ans accusés à tort de propager la peste, les cagots ont été victimes d’humiliations et de mesures vexatoires. Cantonnés à certains métiers comme celui de menuisier notamment, ils devaient aussi porter cousue sur leurs vêtements une patte d’oie et habiter dans des quartiers à part dans les villes. Les Hagetmautiens ont bien connu celui de l’avenue Ducournau, rasé il y a quelques années mais dont il subsiste encore la fontaine. Il existe encore à Serreslous une « maison crestian ». En outre, dans le canton, l’on peut observer deux anciennes portes d’église, à Hagetmau et Doazit, réservées aux cagots qui n’avaient pas le droit d’accès à la messe par la même entrée que les autres fidèles. Ils assistaient à l’office au fond de la nef, cantonnés dans un endroit réservé et ils recevaient la communion au bout d’un bâton. Les cagots étaient également enterrés dans des cimetières à part, comme à Coudures."

Les fontaines concernées :