Commensacq

La toponymie de Commensacq offre trois versions :

»Commissius (Laroquette)

»Commensus (un gallo-romain influent qui fonda Commensacq)

»Commios (nom d'homme gaulois latinisé) et suffixe latin acum

Et même une quatrième étymologie « quasi in aquis « comme dans les eaux, Commensacq se trouvant situé au milieu des marais, cum aquis exprimant aussi : jonction des eaux de la lande

Aux siècles passés le sobriquet des gens de Commensacq était : « Les Pé-neugues » en patois

Jusqu'à la révolution de 1789, Commensacq possédait une chapelle Notre Dame, de l'ordre de Malte, située à 50 mètres à l'est de l'église actuelle ; qui fût église paroissiale avant le XV° siècle. .

L’église actuelle Saint Martin, du XI° siècle, fût une possession gasconne de l’évêché de Bethléem, construite en pierre ferrugineuse (autrefois, exploitation du minerai de fer ou peyre de lane ou garluche). Elle est inscrite à l'inventaire des monuments historiques.

Derrière l'église, un petit plan d'eau aménagé avec aire de pique-nique ; une passerelle mène à la fontaine Sainte Quitterie

Les fontaines concernées :