Saugnac et Muret

Cette commune a été un passage établi par photos aériennes de la voie antique dit de l'Itinéraure d'Antonin, datant de l'époque romaine de routes reliant Bordeaux (Burdigala) à Dax (Aquae Tarbellicae).

Située sur la Via Turonensis, voie de Tours des chemins de Saint Jacques de Compostelle, le bourg du Muret est cité dés le XVème siècle sur divers récits de pèlerins (chapelle, hôpital, …) qui cheminent à pied vers le tombeau de l'Apôtre Saint Jacques à Compostelle. Aujourd’hui encore cette pratique perdure et de nombreux pèlerins font escale à la Chapelle Saint Roch elle remonte au XIIème siècle abrite une statue du saint éponyme* nichée dans un retable du XVIIème. Elle est construite en garluche avec son clocher-mur semblable à beaucoup d'autres dans la région. Au dessus du porche d'entrée se trouve une cloche datée de 1654. Cette chapelle se dresse à l'entrée du bourg au sein d'un immense airial de chênes séculaires. L'ensemble forme un site naturel inscrit (depuis 1975).

La fontaine Saint Eutrope : derrière cette chapelle au bout d'un petit chemin on trouve cette fontaine guérisseuse (maladie de peau / infections)

Église Note Dame de Saugnac : dans le bourg de Saugnac, édifice du XVIIIème siècle fortement remanié au XIXème siècle. Composée de 3 nefs dont la centrale se terminant dans le choeur elle est notamment ornée de splendides vitraux du XVIIIème siècle. A l'ouest une tour carré abrite le clocher. Enfin l'accès se fait par une porte d'entrée située plein Sud.

Le Monument aux Morts de Saugnac : œuvre de 1923 sculptée par Robert Wlérick (1882 – 1944), sculpteur montois à la recherche d’un art calme, serein, équilibré et dépouillé. Les principales œuvres de l'artiste sont exposées au Musée DESPIAU-WLERICK de Mont de Marsan.

La terminaison du nom de cette commune se terminant par acq ce qui signifie « aqua, eau : pays des eaux ».

L'éponymie est un terme désignant le fait de donner son nom à quelque chose.

Les fontaines concernées :

Saint protecteur: 
Propriétés de guérisons: