Laurède

L'origine de la toponymie de Laurède viendrait de (Lorredis, Lapreda) - le pays des lauriers.

Port fluvial (classé aux monuments historiques depuis 1977), les pèlerins y franchissait l'adour à gué ou par un bac. Eglise Saint Jacques, Maison Peyre de 17ème siècle. L'ensemble formé des plaines de l'Adour et les contreforts des collines de Chalosse sont eux inscrits depuis 1977.

Siège de l'ancien archiprêtré, l'église Saint Jacques initialement romane fut agrandie au XV et XVI ème siècle (classée aux monuments historiques.L'élément le plus ancien reste un gros clocher du XIVème ayant l'apparence d'une tour défensive. Mais le bijou du lieu c'est le mobilier liturgique du choeur : l'autel, le tabernacle et le baldaquin des frères Mazzetti, à coup sûr leur ouvrage le plus abouti.

Laurède possède aussi des témoignages du culte de St Michel (Sources le culte de Saint Michel dans les anciens diocèses landais - Abbé Vincent Foix qui a été l'éminent curé du village collectionneur de documents qui témoignent de l'histoire Landaise)

On y rouve aussi une maison Capcazalière, en fait une petite seigneurie du XVIIème siècle (qui se visite)

Cette commune a été habitée dès le néolithique car en 1882 on y a découvert, entre autres, une hache  de schiste maclifère.

Les fontaines concernées :

Commune: 

Laurède

Saint protecteur: 
Commune: 

Laurède

Saint protecteur: