Saints

Saint Mathurin (de Larchant)

prêtre vénéré en Gatinais (IVe siècle) Guérirait les possédés

La légende fait naître saint Mathurin à Larchant, à la fin du IIIe siècle. Mais on ne sait rien de son culte jusqu’à une brève mention dans le martyrologe d’Usuard vers la fin du IXe siècle. Un manuscrit du Xe siècle donne le récit légendaire de sa vie, qui est repris tout au long du Moyen Âge. Son père s’appelait Marin et sa mère Eufémie. Mathurin avait été instruit dans la religion catholique par l’évêque Polycarpe. Il fut ordonné prêtre à l’âge de vingt ans. Rome était alors frappée de maux divers et la fille de l’empereur Maximien Hercule fut tourmentée par le démon qui, lui-même, se mit à crier qu’il fallait faire venir de Gaule, pour le chasser, un serviteur du Christ nommé Mathurin. Arrivé à Rome, Mathurin guérit les malades qui s’étaient portés à sa rencontre et sauva la fille de l’empereur, Théodora. Il resta trois ans à Rome, accomplissant de nombreux miracles et y mourut le jour des Calendes de novembre (le 1er novembre) en demandant que son corps fut ramené dans son village natal. L’empereur donna une escorte et ordonna que le corps de Mathurin soit ramené à Larchant. Sur son tombeau, de nombreux miracles se produisirent et furent à l’origine d’un pèlerinage très important au Moyen Âge  (Wikipédia)

Saint Maurin

Saint Maurin évèque d'Agen, fêté le 25 novembre dans le diocèce d'Auch fut martyrisé à Lectoure (Gers) au cours du IVème siècle

Fontaine à Laurède

Saint Médard

Fêté le 8 Juin. Fontaine à Haut Mauco

Saint Meen

Méven, Maine ou Mewen (en latin Mevennus désigné sous les noms de Conard Méen, Conald Mewen).

Il est célébré en Bretagne avec beaucoup de ferveur. D'origine galloise, c'est dans son pays d'origine qu'il fréquenta les écoles monastiques. Il vint en Bretagne armoricaine dans la région de Dol avec saint Magloire et saint Samson. Il évangélisa la région de Vannes et fonda, vers 600, l'abbaye de Saint Jean en Gaël qui fut détruite par les Normands, puis un second monastère près d'Angers. C'est dans ce monastère que se retira Judicaël après son abdication. Saint Méen le Grand-35290. "D'après la tradition, Méen (ou Meven) est né 520 à Ork, dans le sud du pays de Galles. Disciple de saint Samson, il accompagne son maître en Armorique. Plus tard il quitte Dol et fonde son propre monastère à Gaël, et c'est là qu'il meurt le 21 juin 617." (diocèse de Quimper et Léon - Saint Méen) 

A quelques kilomètres de Couffouleux, par de petites routes qui relient Camarès à Lacaune, se situe à 800 mètres d'altitude, un petit hameau nommé Saint Méen. Quelques maisons blotties au fond d'une ravine qui dévale de l'arête volcanique du Merdélou, c'est ici qu'un moine venu de Bretagne, passa et christianisa cette source dont l'eau a fait et fait encore aujourd'hui de nombreux miracles. Ce petit hameau est le centre d'un pèlerinage le plus réputé et le plus fréquenté du sud Aveyron. Saint Méen a ses fidèles et ses amis, qui pour rien au monde ne voudraient manquer ce rendez-vous du 24 juin. On y accourt des quatre coins de l'Aveyron, de l'Hérault, de la Lozère, du Tarn, de la Haute Garonne. De nombreux pèlerins, plusieurs milliers, qui chaque année viennent prier ce saint venu de Bretagne.

Saint Méen est invoqué pour obtenir la guérison des maladies de la peau. Saint Méen fait partie des saints guérisseurs de Bretagne.

Saint Michel

Michel l’Archange est le chef de la milice céleste, dans l’Ancien Testament. Il terrasse le Dragon dans l’Apocalypse, et expulse Satan du Paradis. Dans l'imagerie populaire, il est invoqué car il terrasse le mal (la maladie).

Saint Michel est diversement représenté : ordinairement une balance à la main gauche, un glaive à la main droite et un dragon sous ses pieds. La balance signifie la justesse du jugement qu'il prononça sur les intérêts de Dieu; le glaive, la justice qu'il exerça contre les anges rebelles; et le dragon terrassé, son éclatante victoire.

On le figure aussi présentant des balances à l'Enfant Jésus : Dans les plateaux sont les âmes des justes. On le présente enfin pesant les âmes des coupables du sang innocent, et ce dernier sujet n'était pas le moins en faveur de nos peintres landais.

Saint Michel a deux fêtes : le 29 septembre, fête principale et le 8 mai, jour de son apparition au Mont Gargan.

L'Abbé Vincent Foix a écrit sur le culte de St Michel ( En1898Le Culte de Saint Michel dans les anciens diocèses landais. Aire-sur-Adour, J. Labrouche, 24p.)

Sources à  Canenx et Réault, HontanxLue, Meilhan, Morcenx, et Sabres

Saint Mommolin (ou Marmoulin)

Clovis II, alors roi de Bourgogne et de Neustrie (Ouest et Sud Ouest de la France actuelle) et fils du roi Dagobert 1er. En 660, L'abbé Mommolin part transférer les restes de Benoît de Nursie, de l'abbaye du mont Cassin à l'abbaye de Fleury.
En 679 il effectue le pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle. Lors de son retour il arrive à Bordeaux, accueilli par les moines de Sainte Croix, dans un grand épuisement avant d'y mourir le 8 aout 679 en état de sainteté. Rapidement, les bordelais lui attribuent tout un tas de bienfaits, notamment celui de guérir les aliénés.

Sur la foi d'une épithaphe de Saint Mommolinus qui serait mort le 8 Août 643, on envisage traditionnellement l'implantation d'une communauté monastique  qui s'inscrivait dans le " mouvement de fondations religieuses paléochrétiennes dans le suburbium" (Atlas historique de Bordeaux, FBoutoule dans Lavaud dir, 2009 II, p 44).

Saint Mommolin est entérré dans l'abbatiale Sainte Croix de Bordeaux.

Fontaine à Aureilhan

Saint Orens

Évêque espagnol d'Auch au Vème siècle, Orentius à qui fut attribuée la délivrance de Toulouse de l’emprise des romains en 438. Ses prières répétées auraient provoqué un épais nuage entourant le général romain Litorius, l’égarant aux portes de la ville de Toulouse où il fut fait prisonnier. Après sa mort en 439 à Auch (Gers), Orentius fut canonisé saint Orens.

Eglise et chapelle dédiées à ce saint à Saint Perdon.

Fontaines à BostensMoliets, (peau), Morcenx (rhumatismes) et Saint Perdon (propriété privée)

Saint Pantaléon

Médecin à la cour de l'empereur Galère Martyrisé à qui on coupa la langue il fut décapité. c'est sa force que l'on reconnait dans celui-ci On donne à la source de Campagne le pouvoir d'aider aux premiers pas et à la parole des enfants ainsi que les rendre plus fort.

Son nom veut dire en grec Pantos = tous et Eleemon = compassion

A partir du VII ème siècle, son culte va être vénéré en Espagne du nord ouest puis en Gaule. Il tient une place importante dans l'Eglise orthodoxe. Pantaléon fait partie de ces saints dont la popularité fut aussi grande en Occident qu'en Orient; Il devint le Saint Patron des médecins et des sages-femmes.

Comme Côme et Damien, il est vénéré pour sa générosité en prodiguant les soins gratuits et pour sa foi.

Il est vénéré le 27 Juillet.

C'est l'empereur Charlemagne qui transporta ses reliques en France, il y en a une partie à l'abbaye Saint Denis à Paris. Sa tête serait dans l'église primatiale Saint Jean à Lyon;

Aujourd'hui encore, dans l'église Saint Pantaléon de Rome, on continue à distribuer de l'eau miraculeuse bénie avec les reliques du saint, ainsi qu'un petit livret contenant une neuvaine à réciter en son honneur pour demander la guérison des maladies.

 

Saint Pierre

Pierre, né en 10 av. J.-C., devient apôtre de Jésus qui l’institue chef de son Église. Il est le premier des Apôtres et des papes, en 33. La basilique du Vatican est construite sur le tombeau de saint Pierre qui est crucifié à Rome, la tête en bas, en 67.

Saint Pierre Es Liens

" Heureux liens qui tenaient captifs les mains et les pieds de saint Pierre ; ils lui ont valu une couronne immortelle, et d'un Apôtre ils ont fait un martyr !" Saint Augustin. Serm. XXIX de Sanctis.

Les chaînes de saint Pierre. Basilique Saint-Pierre-Es-Liens. Rome. Il serait trop long ici de rescencer le nombre formidable de miracles que ces précieuses chaînes opérèrent et tout autant le nombre d'églises qui vénèrent ces admirables reliques.

 

Pages