Escource

Son nom trouverait son origine dans le mot latin « auscultare » donnant en gascon « escout » c’est à dire « poste de guet » trouvant son explication par la position caractéristique occupée par le village sur la voie directe BORDEAUX-ESPAGNE .

L’ancienneté d’Escource se confond avec celle de son église datant de 1077 et dédiée à Saint Martin, né en Hongrie en 316 (dont l’histoire est bien connue) et qui est resté son patron. Elle fut brûlée et reconstruite. Les réunions du Conseil avaient lieu dans l’église, à la fois maison de Dieu et maison du peuple, faute de l'existence d'une maison communale. Après le vote de la Constitution Civile du Clergé, le curé Hosseleyre, très aimé des paroissiens, refuse de prêter serment et part en Espagne en septembre 1792.

Pendant la révolution, on lève à Escource, une compagnie de 63 hommes et, en 1793, la levée en masse, décidée par la Convention, prend 29 jeunes célibataires de 18 à 25 ans. Le régime de Napoléon 1er par ses réquisitions, la conscription, les exigences des services publics, se rend impopulaire … La Monarchie de juillet, ramenant la paix, une ère nouvelle va s’ouvrir.

Dans l'église, il y a 2 statues et un vitrail représentant St Roch

Les fontaines concernées :

Commune: 

Escource

Saint protecteur: 
Commune: 

Escource

Saint protecteur: 
Propriétés de guérisons: 
Commune: 

Escource

Saint protecteur: 
Propriétés de guérisons: 
Commune: 

Escource

Saint protecteur: 
Propriétés de guérisons: 
Commune: 

Escource

Saint protecteur: 
Propriétés de guérisons: