Saint Ost (32)

Quatre pigeonniers s’élèvent sur le territoire de Saint-Ost, maintenant propriété du seigneur principal domaine du Cantemerle. Le droit de pigeonnier correspondait à un certain titre de noblesse, dont le Noble de Crussol, pendant longtemps sous la mouvance des Comtes d’Astarac.

Quelques objets préhistoriques et vestiges gallo-romains permettent d’affirmer un habitat de cette période reculée.

À 15 km de l’abbaye cistercienne de Berdoues, St ost ne pouvait échapper au rayonnement intellectuel moral et religieux de cette grande maison. Son église qu’on peut considérer comme romane remonterait au 11e ou 12e siècle.

Après une peste, c’est église succéda à la chapelle d’un hôpital, Saint-Jacques, étape des pèlerins se rendant à Compostelle. Un large auvent précède le porche, un clocher-mur en arrondie où sont logées deux cloches. Fait curieux, la petite cloche fort ancienne (1536), est dédiée à sainte Barbe : protection feux ou orages.

Devant le portail de l’église se trouve une pierre dite pierre des « excommuniés » ou des « cagots », gens rejetés de la société, interdits d’église, mais qui pouvaient s’agenouiller là et suivre l’office sans y pénétrer. Cette église est dédiée à Saint Faust, dont trois statues ornent l’intérieur de l’église. Si la population était il y a deux siècles de 350 habitants, elle fut souvent décimée par une forte mortalité. (Wikipédia)

Les fontaines concernées :

Modifié le: 
07/27/2020 - 14:32
Commune: 

Saint Ost (32)

Saint protecteur: